Les racines du mot « thé »

Les voies commerciales utilisées pour le négoce du thé expliquent les différents termes que l’on utilise pour désigner le thé. Les pays ayant connu le thé par voie navale empruntes des mots qui commencent par t : tea en anglais, tee en allemand, thé en français, te en italien, qui sont des variantes du terme t’e emprunté de la min nan hua, un dialecte chinois de la province du Fujian. De leur côté, les pays qui ont connu le thé par voie continentale (Tibet, Inde, Iran, Russie, etc.) se servent de mots commençant par la syllabe tch ou ch empruntée au mandarin cha.

   

Les noms des thés

Les thés du monde sont classés de diverses façons, en particulier par la taille et la forme des feuilles traitées ou par le traitement subi par le thé. Les feuilles de thé sont triées à la main. La préparation traditionnelle du thé produit de grosses feuilles aussi bien que des fragments de feuilles brisées plus petits et appelés « grades du thé ». Les feuilles sont étalées sur des nattes et sélectionnées selon leur taille et selon qu'elles sont entières ou brisées: les dust ont moins d'1 mm de long, et les fannings moins d'1,5 mm (1/16 de po) de long.               

Une autre manière de classifier les thés consiste à leur donner le nom de la région où ils sont produits. C’est ainsi qu'on a des thés dits chinois, indiensjaponais ou du Ceylan.