Les vertus des plantes depuis la nuit des temps

Depuis la nuit des temps, les humains ont fait des expériences avec les plantes qui étaient à leur portée afin de savoir lesquelles étaient sécuritaires et lesquelles étaient vénéneuses. Mais aujourd'hui encore, seul un herboriste qualifié peut distinguer les plantes toxiques de celles qui ne le sont pas.

On se sert souvent des plantes pour traiter une maladie ou un problème de santé. C'est ainsi qu'on peut efficacement traiter les coupures, les contusions et d'autres blessures avec des cataplasmes préparés avec des plantes aux vertus anti-inflammatoires et cicatrisantes puissantes comme la consoude (Symphytum officinale) ou le plantain (Plantago major).

Les graines, feuilles, tiges, écorces et fleurs d'un grand nombre de plantes peuvent être utilisées pour traiter l'indigestion, la fièvre, la dyspepsie et nombre d'autres problèmes de santé. Le plus souvent, ces plantes sont aussi très nutritives et riches en vitamines, sels minéraux et autres ingrédients actifs qui ont tous un effet bénéfique sur l'organisme.

Le tout premier livre sur les vertus médicinales des plantes date de 1578 av. J-C., quand Shih-Chen Li écrivit un aperçu des Materia Medica. Le Classique de médecine interne de l'Empereur Jaune, traité écrit il y a plus de deux mille ans par les herboristes de Nei Ching, constitue une autre source inestimable de sagesse ancienne.

Dans beaucoup de cultures, la connaissance empirique, celle qui se fonde sur l'expérience et l'observation, a été transmise elle aussi de génération en génération et on y trouve nombre d'informations précieuses.

Kuo p'o, un érudit célèbre qui écrivit, en 359 av. J-C., un dictionnaire intitulé Erh et fait allusion à la décoction de feuilles vertes appelées «k'utu».

   

Les bienfaits pour la santé

On peut trouver dans la documentation chinoise que les aliments et les remèdes ont une origine commune.  Cela est particulièrement vrai du thé. Il a été démontré que les antioxydants puissants contenus dans le thé sont anticancéreux. C'est ce qui expliquerait que les populations de l'Asie ont le plus faible taux de cancer et de maladies cardiaques dans le monde même s'il y a parmi elles un nombre élevé de fumeurs.

Le thé contient des tanins, du fluor, du sélénium, du zinc, des flavonols, des polyphénols, du bêta-carotène et des vitamines C et E. Il a également une action alcaline marquée sur l'organisme. C'est son alcalinité qui le rend utile dans le traitement des ulcères et à tous ceux qui, parce qu'ils consomment trop de viande et de produits laitiers, acidifient leur organisme.

    

Les vertus du thé vert

De tous les thés, c'est le thé vert qui est le plus bénéfique pour la santé en particulier le Matcha. Le thé vert est plus actif et il est plus riche en vitamines et sels minéraux que les autres thés. Les polyphénols, la vitamine E, le fluor, la quercétine, les tanins et certaines huiles volatiles sont des antioxydants puissants qui travaillent de concert à prémunir l'organisme contre les mutations carcinogènes. Le thé vert est rafraîchissant et dépuratif, contient peu de caféine et est riche en vitamines A, B2, C, D et E, et en flavonoïdes. Il contribue à réduire le cholestérol en abaissant le taux des lipides du sang.

Au cours des quinze dernières années, les chercheurs ont démontré, grâce à des expériences sur des souris, que le thé vert peut réduire les risques de cancer de l’estomac et de la peau. On croit également qu’il est 20 fois plus puissant que la vitamine E pour réduire les effets du vieillissement. Le thé vert réduit les effets nocifs provoqués par les radicaux libres et les mutations cellulaires de l'ADN dans l'organisme. Il est riche en vitamine C et en d'autres antioxydants comme la vitamine E et la quercétine. La consommation quotidienne de trois à quatre tasses de thé vert Biologique vaut donc son pesant d'or.

    

Les tanins

On trouve des tanins dans les racines, les écorces, les feuilles et les fruits de certaines plantes. On se sert de ces tanins depuis des siècles pour le tannage des peaux destinées à la fabrication du cuir. Durant le tannage, les tanins et les protéines entrent en contact ; en se rétractant, celles-ci resserrent les peaux traitées.

Il y a des tanins dans le thé noir et, à un degré moindre, dans le thé vert. Les tanins sont des polyphénols complexes qui ont une action astringente sur l'organisme. C'est cette astringence qui provoque un resserrement et une déshydratation de la peau et des muqueuses. Quand on boit une tasse de thé noir bien fort, on peut mesurer la force de ses tanins par la sensation plus ou moins irritante qu'on éprouve sur la langue.

Les tanins sont à la fois bénéfiques et nuisibles. Lorsqu'on boit beaucoup de thé, ils peuvent en venir à tacher les dents. Ils réduisent aussi l'absorption des vitamines et des sels minéraux par l'organisme et parviennent à «tanner» les parois de l'estomac. Ils peuvent aussi aggraver la constipation. Toutefois, en ajoutant un peu de jus de citron ou du lait au thé, il est possible de réduire de beaucoup les effets nocifs des tanins. Mis en contact avec le jus de citron ou le lait, les tanins se précipitent et deviennent alors moins actifs. Par contre, ce sont les tanins qui donnent aux thés leur couleur et leur goût. On s'en sert aussi pour contrôler la diarrhée et soigner l'irritation des yeux et les infections de la bouche et du col de l'utérus.

Pour extraire le maximum de tanins du thé, il faut le faire infuser de 3 à 5 minutes.

Le thé noir contient de 6 à 8 % de tanins (le thé vert en contient au contraire très peu). C'est ainsi que pour éviter la constipation on peut le boire avec du lait ou du jus de citron. Le thé Oolong contient environ 20% de tanins, le thé noir chinois 7 % et le thé noir indien 8 %. Certaines plantes médicinales contiennent aussi des tanins, l'écorce de chêne surtout, utilisée en usage interne pour tonifier et guérir les muqueuses des gens souffrant de diarrhée et, en usage externe, pour combattre l'eczéma suintant et d'autres maladies de la peau.

    

La caféine

La caféine est un alcaloïde présent surtout dans le thé, le café, les boissons contenant du cola, le chocolat, les boissons gazeuses et les boissons «sportives» à base de guarana, un cacao brésilien contenant 7% de caféine et 12% de tanins. La caféine a un goût amer et agit comme stimulant du système nerveux central.

Les effets stimulants du café peuvent être nocifs si on en abuse. La caféine peut accroître la tension sanguine, les sécrétions urinaires (de 30%), les sécrétions acides provoquant le reflux gastrique et l'inflammation de l'estomac, le rythme cardiaque et la respiration. Par contre, consommée en quantités raisonnables, la caféine peut avoir des effets positifs en accroissant la vivacité d'esprit, en réduisant, grâce à sa capacité de resserrer les vaisseaux sanguins, les attaques de migraine et en dilatant les bronches des asthmatiques (à condition qu'ils ne soient pas déjà accoutumés à la caféine).

La caféine peut aussi créer une dépendance. On peut, en consommant 350 mg (1/8 oz) de caféine par jour, soit l'équivalent de quatre tasses de café ou huit tasses de thé, avant de devenir dépendant au café. La consommation d'une seule tasse de café après un repas peut nuire à l'absorption du fer et des vitamines du complexe B par l'organisme. Cette réduction des nutriments normalement absorbés par l'organisme peut provoquer l'accroissement du taux de cholestérol dans le sang et l’insomnie.

Les femmes enceintes qui boivent 650 mg (1/4 oz) de caféine par jour peuvent provoquer de graves changements dans l'ADN de l'embryon au risque de causer des mutations et des malformations. Dans beaucoup de cas même, l'enfant naîtra avec une dépendance à la caféine.

La caféine et les phosphates présents dans les boissons gazeuses peuvent «lessiver» le calcium des os. Les femmes souffrant de ces deux symptômes de la ménopause que sont la perte osseuse et l'irritabilité devraient éliminer de leur diète tous les aliments ou boissons contenant de la caféine.

Le thé ne contient que la moitié de la quantité de caféine présente dans le café. La caféine du thé est connue sous les noms de « théophyllyne » et de « théobromine » qui sont des stimulants beaucoup plus doux que la caféine du café et ont beaucoup moins d'effets secondaires.

    

Aller plus loin, découvrez ici le bienfaits des plantes à tisanes